Dernière mise à jour le
lundi 12 juin 2017



teamworks

Accueil > La vie du centre > Les reportages > Au pays des Berbères (Toussaint 2008)
Au pays des Berbères (Toussaint 2008)
publié le mercredi 12 novembre 2008, par Administrateur

Durant les vacances de la Toussaint 2008, les enfants du groupe 6-12 ans sont partis à l’aventure au pays des Berbères accompagnés par leurs anmiatrices Gwendoline, Emmanuelle et Sonia. Un voyage plein d’aventures...

Une semaine et plus si affinités en compagnie des Berbères, une découverte écarquillant les yeux des enfants présents. Il n’est jamais évident de se laisser aller à un nouveau monde, ainsi toute la dimension berbère prit forme surtout avec la rencontre avec Fatima arrivée sur ses dromadaires du désert. Elle nous présenta différents objets tels une théière, un narguilé, un tajine et habituée à vivre dans le désert il lui fallait : une tente. Ainsi, les enfants avec la construction de la tente ont pu s’approprier quelque peu les coutumes et habitudes berbères. Et vivre durant quelques heures à l’heure berbère.

Les Berbères c’est tout une culture, ainsi leur drapeau est très important pour leur identité, c’est pourquoi à travers une fresque, les enfants ont fait ressortir cette culture, avec le drapeau mais aussi les caravanes qui se déplacent. La visite à l’abbaye de Daoulas a été déterminante, les enfants on été subjugués par les trésors qui s’y trouvaient. Une vraie tente Touareg en peau de chèvre, qu’ils ont montée.

Les nomades ont peu de mobilier, c’est pourquoi lors d’une union ils ont en cadeau un coffre de mariage en cèdre, dans lequel ils déposent leur vêtement, leur bijoux, voire leurs armes. Ce coffre est orné sur tout le dessus, mais pas les pieds … pour quelles raisons, me direz-vous ?

Tout simplement parce que les pieds sont enterrés, et dans ce cas ils n’ont pas besoin de décor. Ce coffre leur servant aussi de banc, ou table à manger, en somme il est multifonction. Leur trésor comme les bijoux sont essentiels à leurs yeux. Ainsi les enfants ont pu voir des spécimens de bijoux berbères, ils sont assez impressionnants car très volumineux. En France, nous avons de quoi attacher nos vêtements, nous prenons une épingle à nourrice , dans leur monde ils ont des fibules, en forme de triangle qui crève le mauvais œil, et souvent les colliers sont en ambre à l’état brut, car c’est un symbole de protection.

Un monde étranger qui au fond leur a paru familier. Pour marquer la fin des vacances, les enfants ont fait une petite représentation, tout d’abord l’histoire de "L’origine du lion, du chat et du rat" puis l’histoire d’un mariage berbère. Les parents enchantés ont eux aussi été charmés par cette théâtralisation de ce monde méconnu.
Merci à tous pour cette découverte...

En partenariat avec la bibliothèque de Lannilis, si ce thème vous intéresse, un questionnaire est à remplir avant le 5 décembre 2008. Bonne chance à tous (des éléments de réponses sont dans cet article).