Dernière mise à jour le
mardi 7 novembre 2017



teamworks

Accueil > L’espace animateurs > Trouver un poste > Le CV, la lettre de motivation et l’entretien : quelques petits (...)
Le CV, la lettre de motivation et l’entretien : quelques petits conseils
publié le mardi 27 février 2007, par Administrateur

En tant qu’employeurs, de nombreux CV et lettres de motivation passent entre nos mains. Voici quelques conseils "maison" qui vous permettront peut-être plus facilement d’arriver jusqu’à l’étape tant convoitée de l’entretien d’embauche.

La lettre de motivation : précisez ce que vous cherchez

Les courriers incomplets passent souvent à la trappe. Précisez toujours les éléments suivants sous peine d’être disqualifié dès le départ de la course !

- directeur, animateur, cuisinier, quel type de poste cherchez-vous ? Notez cette information dans votre lettre de motivation ou sur votre CV. En effet, il se peut par exemple que plusieurs types de postes soient à pourvoir au même moment.

- mercredis, pâques, été, pour quelle période recherchez-vous ? C’est une souvent une information manquante dans les lettres de motivation. Pourtant, elle semble essentielle non ? Indiquez bien toutes vos disponibilités car vous pourrez aussi être contacté pour une autre période que celle demandée (pour faire un remplacement par exemple) et ainsi mettre un petit pied dans la structure (ce qui est le plus important pour pouvoir ensuite trouver un véritable poste).

- Avec quelle tranche d’âge voulez-vous travailler ? C’est également une information qui manque sur la plupart des lettres de motivation. Un employeur n’aime pas perdre son temps : quand il recherche un animateur pour les maternels, il recherchera à rencontrer uniquement ceux qui ont formulé ce choix de tranche d’âge sur leur lettre de motivation. Alors précisez si vous êtes capable de faire toutes les tranches d’âge, ou uniquement les primaires, etc...

Un CV complet est plus efficace

Voici d’après nous les informations qu’il est préférable de penser à indiquer (et qui manquent trop souvent !) :

- La date, le lieu de naissance et l’âge.
- La possession du permis de conduire et d’un véhicule (c’est un + qui pour les CLSH ruraux).
- Les hobbies ou centres d’intêrêts. C’est une rubrique qui déjà, peut contrebalancer un CV un peu vide, mais aussi donner une image positive de vous (implication dans la vie associative, passion, épanouissement personnel...)

L’entretien d’embauche

Préparez-vous sérieusement à l’entretien. Est-il nécessaire de le préciser ? oui, puisque trop de candidats arrivent encore sans s’être préparés.

- Présentez-vous toujours avec un CV (même si vous l’avez déjà donné), un carnet ou un cahier pour prendre des notes (Ouvrez-le dès votre installation - vous pourrez y noter par exemple les caractéristiques du poste), et bien-sûr un crayon. Tout cela fait plus sérieux quand même...

- Si vous n’avez pas vu d’enfants en vrai depuis quelques temps :) , replongez-vous dans vos notes de stage théorique BAFA : la menée d’activités, les besoins de l’enfant, la législation, etc... Des questions pourront tourner autour de ces thèmes. Alors méfiance !

- Préparez-vous en réfléchissant aux questions que l’on pourrait vous poser. Il y a toujours les questions incontournables :

  • Pourquoi êtes-vous devenu animateur ? (Essayez de répondre autre chose que "J’aime les enfants"...)
  • Avec quelle tranche d’âge souhaitez-vous travailler ?
  • Quelles sont les fonctions (ou les qualités) d’un animateur ?
  • Quelles sont vos compétences (type d’activités que vous pouvez organiser par exemple...) ?
  • Quels sont les besoins d’un enfant de 4 ans, etc...

- Préparez également quelques questions que vous pourrez poser en fin d’entretien. Par exemple : caractéristiques du poste, nombre d’enfants accueillis sur la structure, fonctionnement, compétences recherchées, etc...

Conclusion

Bref, tout ceci se prépare avec grand sérieux, que l’on recherche un stage pratique, un 1er poste d’animateur BAFA, ou un poste de directeur...

N’oubliez pas que si vous, vous venez les mains dans les poches, il est possible que le candidat d’avant ait mieux préparé son affaire que vous. Et même s’il est moins bon que vous sur le terrain, c’est lui qui aura la place...

Cette liste de conseils n’engage bien-sûr que nous. Mais si vous en appliquez une bonne partie, vous avez tout de même, à notre avis, de bonnes chances de trouver un poste lors des prochaines vacances !

Bonne chance !